icon top-courtier

Calcul des frais de notaire pour un achat immobilier

Les frais de notaire, également appelés "frais d'acquisition" en France, sont des coûts associés à l'achat d'un bien immobilier et à la réalisation de certaines opérations juridiques nécessitant l'intervention d'un notaire. Ces frais sont généralement supportés par l'acheteur, bien que dans certains cas, le vendeur puisse également contribuer à certains frais.

Voici comment se décomposent généralement les frais de notaire en France :

Droits de mutation (ou droits d'enregistrement) :

Ces droits sont des taxes (taxe de publicité foncière) payées à l'État et aux collectivités locales lors de la transaction immobilière. Ils représentent une part importante des frais de notaire. Le taux varie en fonction de la nature du bien (neuf ou ancien) et de la localisation géographique du bien immobilier. Un taux réduit est appliqué pour l'acquisition d'un bien immobilier neuf ou en état futur d'achèvement.

Émoluments du notaire :

Il s'agit des honoraires du notaire pour ses services. Ces émoluments sont réglementés par la loi et dépendent de la valeur du bien. Ils sont calculés sur une base dégressive : plus la valeur du bien est élevée, moins le pourcentage appliqué est important. Le notaire peut décider d'appliquer une remise de 20 % maximum sur ses émoluments. Cette remise s'applique sur la part d’émolument du notaire, calculée sur les tranches d’assiettes supérieures ou égales à 100 000 €. Dans certain cas, la remise peut être portée à 40 % de la part d’émolument calculée sur les tranches d’assiettes supérieures ou égales à 10 millions d'euros.

Débours :

Ce sont les frais avancés par le notaire pour le compte de l'acheteur, tels que les frais d'envoi de recommandés, les frais d'état hypothécaire, les frais de copie des actes, etc.

TVA (le cas échéant) :

La TVA peut être applicable sur les émoluments du notaire et certains débours.

Éventuels honoraires de formalités et de négociation :

Si le notaire a été chargé de négocier ou de rédiger un compromis de vente, des honoraires supplémentaires peuvent s'ajouter.

Autres frais :

En plus de ces éléments principaux, d'autres frais peuvent être inclus, comme les frais liés aux différentes formalités administratives, aux consultations nécessaires, etc.

A noter que les frais de notaire sont proportionnels au prix d'achat du bien immobilier. Ils peuvent varier en fonction de la localisation du bien et du notaire choisi, mais les émoluments du notaire sont réglementés par des barèmes légaux. Seuls les notaires peuvent valider le transfert de propriété d’un bien immobilier. La publicité foncière et autres garanties hypothécaires rendent publique le transfert de propriété.

Pourquoi évaluer les frais de notaire avant d'avoir trouver la maison de ses rêves

Il est important de bien évaluer le coût des frais de notaire lors du calcul de son budget d'achat immobilier afin de cibler au mieux les biens immobiliers correspondant à sa capacité financière .

Simulation frais de notaire :

complétez les paramètres de votre projet immobilier